AVIS DEFAVORABLE SUR L’ARRETE AUTORISANT LES TRODs COVID-19

Un avis négatif a été transmis par le CNOM au ministre chargé de la santé .

Un arrêté a été publié au JORF du 11 juillet 2020, mentionnant que :
« […] les médecins ou sous leur responsabilité un autre professionnel de santé d’une part, et les pharmaciens d’officine d’autre part, peuvent réaliser les tests rapides d’orientation diagnostique sur sang capillaire de détection des anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 selon les recommandations de la Haute Autorité de santé […] »

Informé du projet d’arrêté, le CNOM s’était rapproché des organisations médicales concernées ou avait pris connaissance de leur expression publique sur le dispositif envisagé :
CNP de Médecine Générale (CMG) et syndicats représentatifs des médecins (CSMF, MG France, FMF, SML)
CNP d’Infectiologie et Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF)
CNP de Biologie Médicale et syndicats représentatifs des biologistes médicaux (SJBM, SNBM, FNSIPBM, SLBC, SNMBCHU, SDB, FNSPBHU, SNBH)

Ils en ont fait la même analyse : lire